Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 18:23

    plaine-du-camellié

 Plaine du Camellié

 

Le but de la sortie est simple, vérifier le matériel qui gît depuis presque trois années au fond de cette cavité.
Rendez-vous avec Alex à Saint Jean en Royans vers 07h15.
Deux heures de routes sont nécessaire pour aller sur Méjanne le Clap et plus précisément à côté du hanmaeua de la Lèque (Gard). C'est la quinzième fois pour François qu'il ira dans cette cavité et jusqu'au fond. Le vent souffle trés fort mais le ciel est bien dégagé, c'est bon pour nous ça !!
10h30, c'est l'heure approximative d'entrée. Nous équipons la cavité car toutes les cordes laissées en place depuis 2010 ont été enlevées par le CDS 30, car cela gênait les collectivités qui partaient en initiation !?
C'est Alex qui s'y colle. Le p 15 d'entrée est descendu en deux deux, nous ne paufinons pas l'équipement car nous l'enlèverons en fin de journée.
Le tobogan est équipé juste en tête et le P 22, comme à l'accoutumée. Arrivés au P 6, nous sommes stupéfait de le voir équipé. On se délestera de la
corde et des ammarrages emmenés pour la circonstance. Les galerie du métro s'enchaînent. Enfin le P 11, endroit où l'on se restaure avant le ramping tant redouter par certains.

salle-p11

Le P11 avant le ramping

 

Le P 11 est lui aussi équipé, normal, il n'est pas trés pratiqué et ne gêne en rien la progression pour les goupes, bien au contraire !
Alex descend le premier. A la base de celui-ci on se déleste de toutes chos inutiles :croll, poignée, longes et descendeur On ne prendra qu'un seul kit pour le fond
car nousenvisageons de ramener du matériel du fond. Les 500 mètres de ramping sont avalés trés facilement, l'étroiture de "l'Obus" aussi.
Nous débouchons dans la rivière et là pas d'eau.

 

la-riviere.jpg

Dans la rivière

 

On continue notre progression vers le siphon 1 aval. Aprés un coup de chaud, nous traversons un plan d'eaujusqu'à la taille. Heureusement, ce n'est pas le Vercors ! Ici
la température de l'eau est bien plus chaude que chez nous.
Ca y est nosu sommes arrivés au siphon 1 aval.
Tous les kit seront vidés et François notera sur un carnet topo tout le matériel restant et celui qui sera sorti. Quelques odeurs nauséabondes sortent des sac,. Les bidons étanches ne le sont plus ! Ils sont pliés, attestant de la force de l'eau à cet endroit.
D'ailleurs Alex ira récupérer des morceau de karimat dans le siphon, servant à protéger les bouteilles de plongée et leur robinetterie. Il ne pourra récupérer ceux coinçés en
plafond dans les fissures, car trop haute à cet endroit là !

 

Bidons-étanches

Bidons étanches aprés les crues


1h00 plus tard, l'inventaire est fini. Les pressiions des bouteilles seront prises aussi. Toujours à 340 bars. Nous prenons un kit que nous remplirons de déchets divers et matériel HS, ainsi que la combinaison néoprène de David.
Nous rebroussons chemein et faison un  halte dans la rivière pour prendre quelques photos. Alex servira de sujet. Il se fait tard et nous decidons de laisser tomber la séance photo. Le retour dans le ramping se fait ressentir pour Alex. Les genoux sont trés sollicités lors de cette sortie. François est équipé de genouillères de volley-ball ainsi que des
celles utilisées traditionnellement en spéléo, et bien sûre de ses inoubliables protèges tibias de foot et ses coudières. Les pauses sont plus fréquentes au retour. Petite collation pour Alex à la base du P 11. Le déséquipement ne prends pas beaucoup de temps, les cordes sont mises en vracs avec les noeuds dans le kit.
Il est 17h30 quand nous sommes à la base du P 15 d'entrée. Le vent à forcit, il souffle trés trés fort!
Heureusement que le soleil est encore là !
Nous regagnons la voiture et priterons des derniers rayons de soleil sur la plaine.
Au retour, petite collation chez notre sponsor Mcdonald, Alex à une grosse fin et s'enfile Deux big mac en un rien de temps.
Le vent dans la vallée du Rhône est hyper fort, un avis de vigilance est même lancé. Arrivé à la barrière de péage de CHatuzange, nous aurons même le droit à une averse de grêle.
Les nuages noirs sont toujours présents sur le Royans, avec son micro climat toujours présent : pluie et froid.

 

Participants : Alexandre Lefèvre (GSV), François Tourtelier (GSV)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by speleonaute.fr - dans Explorations
commenter cet article

commentaires