Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 18:53

Vendredi 13: (compte rendu de David à venir prochainement)

 

David doit plonger le siphon de la boussole (S5 bis). Nous rentrons sous terre asser tard dans la matinée!

Nous finissons d'acheminer le reste du matériel nécessaire pour la plongée ainsi que de l'équipement pour les escalades dans les puits. David est motivé, il est équipé d'un bi 4 litres en dorsal et de deux 6 litres de nitrox en relais. La plongée se déroule bien jusqu'au précédent terminus (-12 m à 170 m). Il raccorde le fil, déroule dans une galerie toujours aussi claire et aux dimensions toujours aussi confortables. Un ressaut de 4 m donne dans une galerie où un départ sur la gauche est entrevu!! La galerie redescend en crans successifs jusqu'à la profondeur de - 19 m. 50 mètres de fils viennent d'être déroulés. Une avarie sur un des détendeurs équipant un relais fera faire demi-tour à David. La topo a été faite à l'aller jusqu'à 170 m (précédent terminus). Aprés report, et en rajoutant les 50 m non topographiés, la jonction avec le S5 est proche. La distance estimée est de 20 m! Est-ce la galerie entrevue dans le S5 à -17 m ou bien la jonction dans la galerie où s'était arrêté David à - 3 m dans un amont et un aval? Pendant ce temps, Laurent, Olivier et François finalisent quelques visées topo manquantes. David nous reloints et partage sa plongée en nous racontant se qui s'est passé! Nous décidons de laisser le bi 4 litres et un relais pour une future explo. Nous rentrons doucement pour sortir vers les 17h00.

Plongeurs: Olivier Sabouraut (MASC), Laurent Garnier (GSV), David Bianzani (GECKOS), François Tourtelier (GECKOS)

 

 

Dimanche 15:

 

Laurent et François sont trés motivés pour continuer l'escalade qui nous avait arrêtés cet été! Les siphons sont franchit comme à l'accoutumé avec enthousiasme. Le fait d'avoir laisser les bouteilles samedi dernier devant le S3, facilite grandement la progression. Une petite avarie sur un détendeur (décidément!!!) à Laurent nous retardera d'une demi-heure environ. Aprés un aller retour rapide au S1, nous voilà prêt!! Quelques minutes plus tard, nous filons vers la salle du camp oùu notre matériel est entreposé. C'est parti, on grimpe et on rejoint en deux deux le terminus de Cédric! Laurent s'y colle et 6 mètres plus haut, on prend pieds à la base d'un autre puits de 5 mètres. Force est de constater que l'on attérit dans un cul de sac!!! Est-ce la fin du Frochet de ce côté là? La jonction avec la grotte du houx semble s'envoler aussi!! Un filet d'eau court entre un interstice de 10/20 cm de haut, ça continue peut-être mais le travail de désobstruction est bien trop gigantesque!! Sur le point de faire demi tour, nous apercevons en hauteur entre la paroie et une coulée de calcite (colones et draperies), un petit espace ou l'on peut discerné un vide derrière!! Petite escalade, un cri, ça résone, on entend les gouttes d'eau qui tombent au sol dans ce qui pourrait êttre une salle! Nous avons du temps. Laurent installe une cordellette en dyneema sur un amarrage naturelle pour pouvoir s'attacher et travailler en toute scérénité. Il commence à jouer du marteau. La position est inconfortable. Tantôt main droite, tantôt main gauche. Je le relais, et j'utile le perfo pour fragiliser la colone. Laurent me remplace et achève le boulot et s'insinue dans l'étroiture pour déboucher dans une petite salle. La suite???? En tous cas on est motivé à fond et on reprend de plus belle les escalades car nous sommes à présent à la base d'un autre puits. Nous enchainos un suivant avec un passage un peu chiant style méandre, mais ça passe. Nous nous trouvons cette fois-ci dans un volume un peu plus important, cela continue au dessus, un filet d'eau arrive, mais ce n'est plus la rivière tant espérée!! Arrivés à bout d'autonomie sur le perfo, nous devons faire demi-tour. On attaque la topo. Un coup de disto Vers le haut et c'est 12 mètres qui s'affiche sur l'écran. La côte atteinte actuelle est de + 136 mètres par rapport à l'entrée. Nous sommes à 30 m au-dessus de du terminus de la grotte du houx!!Au sommet de ce puits, on aperçoit un élargissement. La quête du Graal peut continuer. Nous laisson de la corde, divers amarrages pour la suite. Nous rentrons tout doucement en levant la topo.

Sur le chemin du retour, nous sommes déjà en train de rêver!! Il est 19h10 quand nous sortons. Le fond de l'air est frais mais sans plus. Nous nous changeons et buvons un thé pour nous remttre de ces émotions.

TPST: 10h00

Plongeurs: Laurent Garnier (DJ et entrepreneur en démolition à ses heures perdues, GSV), François Tourtelier (GECKOS)

Partager cet article

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article

commentaires