Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 20:44

L'explo du réseau post siphon au scialet des Chuats est relancée sous la dynamique de Cédric Clary.
La date est fixée au 03 mars. 4 plongeurs répondent présent. Il y a Manu, Cédric, David et François.
Le matériel laissé depuis 1 an et demi au fond facilitera grandement l'organisation pour la logistique.

Le jour J la météo est clémenten sur le plateau de Font d'Urle.
Nous avons rdv sur la place à Saint Jean en Royans. Tout le monde est là, il y a François L, Dirk, David, Manu, Thomas, Cédric, François T, Meuleu
David nous annonce qu'il ne plongera pas, n'ayant pas dormi de la nuit! Voilà qui facilite encore plus le portage au fond.
Nous prenons 1/2 heure de retard et faisons route vers les plateaux. Nous rejoignons Ménile et un copain à lui.
Il est aux alentours de 9h30 quand nous rentrons sous terre. La descente se fait dans la bonne ambiance. Nous arrivons enfin dans la rivière d'Or et  filons tout droit vers le local à matos plongée.
Le matériel est rapidement réparti entre Cédric, Manu et Moi-même. Une bonne soupe chinoise préparée par Meuleu, nous fait oublier l'humidité et le froid ambiant
   pendant la phase d'équipement.
Nous brélons chacun nos bouteilles, et le matériel est réparti entre Manu et moi pour laisser libre court à Cédric d'évoluer dans le siphon sans être encombré.
Cédric prend la tête pour profiter de la visi, suivit de Manu et François.
La première cloche sorti, Cédric annonce qu'il à un problème sur un détendeur. En effet, il semble avoir givré !
Sa bouteille est passé de 220 bars à 60 bars en deux deux !
Aprés concertation, il est décider pour Cédric qu'il fasse demi-tour, il peste qu'il n'en peu plus, et on le comprends. Mais la sagesse l'emportera et il
rebroussera chemin avec moi en sécu pendant que Manu m'attends patiemment dans la première cloche. Une fois Manu rejoins nous émmergeons côté aval.
Nous filons tout droit vers le terminus de l'exploration précédente. Manu trouve le passage dans la trémie et aprés la pose des goujons nous prenons pieds environ 15
mètres plus bas ! La rivière est retrouvée et un autre affluent apparaît, où le débit est bien plus gros que celui de la rivière d'Or, aurait-on trouvé le collecteur ?
Au fur et à mesure de la progression on peut apercevoir que nous évoluons dans un réseau jeune asser étroit pour les lieux. Nous butons sur deux siphons, un amont et un aval.
Plongées pour les générations futures ?
Nous commençons la topo, et là aprés trois visées, le distoX nous fait défaut, fin de la topo (vive le modernisme).
Manu qui à fait les beaux arts, essaye tant bien que mal de faire un croquis d'explo.
Au retour, au sommet du P15 que nous avions descendu avec David, Manu reviens sur ses pas et scrute les parois avec la Scurion, et éclaire une galerie qui semblerait partir.
Quatres goujons plus tard, on tombe dans une grosse galerie (10X10 m avec des salles immensesjusqu'à 25 m de haut, jack pot, on a rejoins le fossile. Un amon et un aval s'offrent à nous.
C'est grandiose, mais au bout d'un moment la galerie devient petite et une lucarne à 3 m du sol fait suite. Je fais la courte échelle à Manu qui monte sur mes épaules histoire de gagner du temps.
On redescend aussi sec de 3 m pour attérir, enfin amérrir dans une voute mouillante. Quelque mètre plus loins une autre voute mouillante avec 2cm de revanche nous barre la route.
Manu continuera seul pour progresser encore de quelque mètre et tomber dans une grande salle à laquelle fait suite une petite galerie.
D'un coup de main d'artiste, Manu continue à lever un croquis d'explo.
Nous revenons au carrefour, mais il faudra se faire violence pour ne pas continuer l'explo. Il est tard, et il faut en laisser pour les copains.
Une fois le siphon refranchit et une bonne casserole de nouilles chinoises ingurgitée, nous reconditionons les kits, est force est de constater que nous sommes bien
chargés.
La longue remontée commence et Manu pestera pendant toute celle-ci, s'affublant de tous les noms d'oiseaux et j'en passe, car nous avons égarer son bloqueur de pieds.
Il est 1h00 du matin quand nous sortons et un petit vent souffle sur Font d'Urle, il fait pas bon de trainer là !
Retour sur Saint Jean où nous finirons la soirée devant un bon plat de pates bolognaise préparé par Doris et une bonne douche bien bouillante (pour la douche, pas ensemble bien sûr,
cela va de soit).
Il est pratiquement 3h00 quand le marchand de sable passe.
TPST :15h00
Participants : Thomas Dobelman, François Landry, Dirk Devreker, David Bianzani, Meuleu, Ménile, Manu Tessane, cédric Clary, Laurent Dumas, François Tourtelier et une personne (le copain à Ménile) dont
je n'ai pas le nom.
Bilan: entre 300 et 400 mètres de première. Une botte fendu, 3 sac étanches explosés, un bloqueur de pied perdu, une pédale perdu, 2 plongeurs au tas, un kit déchiré,
un distox en rade, un dessinateur des beaux arts qui s'essaye au dessin grottesque, 2 kits lourds à remonter, une ménagerie ou plutôt une volière de nom d'oiseaux, une bonne sortie !

Partager cet article

Repost 0
Published by speleonaute.fr - dans Explorations
commenter cet article

commentaires

Dirk 05/03/2013 21:29

Merci François pour ce compte-rendu. J'ai hâte de voir qq chose qui resemble à une topo.
Pour les noms manquants, un des deux c'est Laurent Dumas (Geckos), l'autre, c'est le copain de Ménile.

Bises

Dirk

speleonaute.fr 06/03/2013 13:15



Salut Dirk,


 


merci pour l'info. Pour la topo il faudra attendre car le distox ne marchait pas donc pas de topo pour cette fois-ci.


@+


 


François



Christian - conseil jardin 05/03/2013 12:34

Bravo les gars! belle première; que ça continue. merci pour ce compte rendu.

speleonaute.fr 05/03/2013 18:49



Salut Christian, merci et à bientôt.


François



magnan 05/03/2013 07:58

comme d'hab', c'est superbe ! bravo à vous tous...FGM

speleonaute.fr 05/03/2013 18:51



Salut Françoise,


merci et au plaisir de te voir bientôt sur le Vercors.


Bises


François