Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 11:35

Quand on aime, on ne compte pas !! Retour au Frochet une fois de plus.

Un siphon, "le siphon trémie" 30 mètres au-delà du siphon 4 restait à explorer.

C'est chose faite !

Dirk, David et et moi même nous donnons rdv à Saint Jean en Royans. Chose n'est pas coutume, l'incursion aura lieu le soir.

Le retour du beau temps ces derniers jours, n'est pas à déplaire.

Il est 19h00 quand nous rentrons sous terre. Deux bouteilles gonflées à 250 bar, seront emmenées en plus pour me permettre d'explorer le siphon.

Le cheminement jusqu'au siphon trémie se fait en rampant. 30 mètres plus loin, la vasque est là.

Je jette un oeil avec le masque dans la vasque et je vois le conduit noyé qui part devant moi, 5/6 m plus loin, aprés il y a un virage.

Juste le temps de sortir la tête et la visibilité est tombée à zéro.

Les copains arrivent. Je décide de partir light (pas de matériel topo, pas de coudière, pas de palmes), à mon avis j'en ai pour quelques minutes et le siphon va pincer.

Quelques minutes aprés, les préparatifs sont finis, je m'immerge. 'est bas mais large,. Jusqu'à 3 mètres à certains endroit.

J'arrive à un point bas à -2 mètres et regarde devant moi au loin. Ca doit sortir !

En effet, quelques mètres aprés le miroir de surface est crevé. J'entends la rivière. La galerie est toujours aussi basse et déchiquetée. Je me déleste des bouteilles pour aller je ter un oeil. Aprés 20 mètres je tombe sur une belle vasque limpide d'ou sort la rivière. Je mets le masque et essaye de descendre en apnée pour jeter un oeil aprés le coude. Ca continue ! Et en plus ça a l'air bien large.

Je rebrousse chemin. Il me reste du fil et beaucoup d'air.

 

siphon-tremie.jpg

 François au départ du siphon trémie

 

 

Ca y est je suis de nouveau prêt à plonger. J'attache le fil et m'immerge. Un puits de trois mètres donne sur une galerie à peu prés horizontale, le siphon est beaucou plus large que le précédent mais ne ressemble pas encore aux siphon Boussole et Cavalier Seul. Il s'en rapproche dans la morphologie.

J'arrive en bout de fil d'ariane. Je suis surpris, David m'avait annonçé 100 mètres de fil. En effet la dernière étiquette du touret est bien l'étiquette "110" mais à la place de "60", ce n'est que 20 mètres plus loin que la vasque que je stop. Le siphon continue devant moi sur un puit et une galerie qui part à gauche.

Je fais demi tour avec regret, mais bien content d'avoir retrouver la rivière avec des explorations en perspective aussi de ce côté là !

La rivière du Frochet n'a toujours pas livré son mystère !

Il est 23h00 quand nous atteignons le porche d'entrée, il fait encore bon ! Elles sont bien loin nos soirées froides d'hiver.

A suivre !!

 

Participants : Dirk Devreker (GECKOS), David Bianzani (GECKOS), François Tourtelier (GSV)

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by speleonaute.fr - dans Explorations
commenter cet article

commentaires

Marlène 26/04/2013 21:25

Hé françois, le prochain coup faut préparer vérifier tout ton matos... bises Marlène

speleonaute.fr 27/04/2013 18:33



C'est ça quand on part 30 jours en Afrique, on oublie tout aprés !


Bises François