Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 21:46
Rdv ce dimanche 23 mars pour une énième explo dans le réseau des Chuats par le scialet des Fleurs Blanches.
Nous nous retrouvons au bar le Peolple à Saint-Jean-en-Royans.
Il y a Manu qui arrive seul, suivit de quelques minutes par l'arrivée de François et un peu plus tard celle de Xavier et Johnatan.
nous rentrons sous terre vers 10h30, un peu tard àmon goût, mais c'est ça quand on paote au bar. Le temps est maussade.Nous avons la pluie juste avant de rentrer.
La descente se fait sans encombre. Avec Manu nous doublons tout le monde dans les puits pour prendre un peu d'avance.
Finalement on s'attendra à la sortie du méandre.
Nous arrivons au siphon de bois vert oû le matériel nous attends depuis des semaines.
Nous nous préparons minutieusement sous l'oeil des copains qui nous préparent des boissons chaudes qui seront les binevenu.
Manu plonge le premier, le siphon est bouché, enfin du moins cela ne passe pas trop. Il fait une première plongée pour agrandir le passage pendant que je continu de m'équiper (oui je sais je suis lent !!).
Je le rejoint rapidement, il ressort et reviens en arrière. Le siphon passe mais les bouteilles devant. Il repart, lui laisse un peu de temps et le rejoint.
Le siphon passe sans problème.
On se déleste du matériel de plongée et on attaque l'explo. On arrive rapidement sur le puit vierge estimé à une quinzaine de mètres. Quelques amarrages plus tard je descend en premier et là, j'aperçoit la lucarne que l'on avait grimpé avec Manu 1 an plus tôt. On à shunté les voutes mouillantes. Manu me rejoint et on part chercher le shunt qui nous permettraitde passer la couche et de passer dasnles étages inférieurs.
 
 
Nous avons exploré environ 300 mètres de nouveau réseau sans pouvoir trouvé la suite malgrés tous les départs trés intéressants que nous avons trouvé.
Je passe les détails sur tous les réseaux explorés. C'est un vria gruyère, un labyrinthe. On s'aperçoit avec Manu que la topo est certainement fausse entre les deux siphons, il faudra revenir pour caler tout ça (environ 12 heures de topo à faire).
On fini par la rivière d'Or, ç'est dantesque ! La rivière est en crue. Manu estime le débit à 150 litres/seconde, cela me parait excessif). Nous ne sommes pas loin du siphon du Boue. On remonte une coulée équipée par Manu et Cédric l'été dernier.
Un dernier départ bien engageant à voir, mais hélas ça queute rapidement.
On revient en récupérant tout l matos laissé précédemment. un kit complet plus un demi kit.
Arrivés au siphon, je sors les bouteilles du kit pour en récupérer un et mettre le matériel dedans. Un mano se met à fuser et fait givrer le premier étage du détendeur. Je ne peux pas revenir avec une telle fuite, au risque d'avoir une rupture de flexible à 220 bar, j'ai déjà donné avec 300 bar, ça fait mal !!
J'interverti les détendeur pour avoir le maximun d'air et condamne une bouteille. Le siphon sera franchi en mono, même pas peur !!
On se met d'accord avec Manu. Lui fera deux voyages ducoup pour les kit de matos et moi je passerai en dernier au bout de cinq minutes.
Un moment aprés nous voilà à la base de la jonction en train de se faire chauffer une soupe chinoise. Manu fait le tri danss toutes les cordes et les amarrages pendant que je m'occupe de reconditionner tous le matériel de plongée. On remontera tranquillement et c'est 14h00 plus tard que nous sortironsde la cavité avec 15 cm de neige tombés depuis notre entrée ce matin.
Une bonne sortie et remise en jambe aprés un mois d'innactivité.
Nous arrivons à Saint Jean vers 1h40 du matin. Qu'il fait bon de se retrouver au chaud devant un bon plat de pates. Manu déclinera l'offre de l'hospitalité proposée voulant être là pour le réveil de ses filles.
 
TPST : 14h00
Participants : Manu Tessane (GUCEM), François Landry (Geckos), Xavier Robert (???), Jonathan Mercier (???), François Tourtelier (GSV)

Partager cet article

Repost 0
Published by François - dans Explorations
commenter cet article

commentaires