Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 17:35

Au mois de mars David a poursuivit dans le siphon de la boussole. Il à déroulé 30 mèttres de fil supléméntaire et s'est arrêté à la profondeur de 10 mètres.

Un incident technique l'a contraint à faire demi-tour (décidément)!

Face au profil du siphon et au cheminement pour y parvenir, je le convaincs de plonger une bonne fois pour toute avec des grosses bouteilles. J'emprunte des 10 litres carbone/acier au boulot et les lui prête pour qu'il mette au point sa configuration. L'essais est convainquant. Nous avions déjà plongé à Bournillon avec celles-ci.

Le gonflage des bouteilles se fait en plusieurs fois pour arriver à froid à une pression de 350 bars. 7000 litres d'air pour le siphon de la boussole, de quoi faire!!!

Samedi 31 mars, les deux bouteilles sont acheminées à l'entrée de la grotte.

Lundi 2 avril, François les déposera devant le S3.

Vendredi 6 avril, Olivier montera ses bouteilles à l'entrée de la grotte.

Samedi 7 avril, Laurent, Olivier et François les déposent au bivouac, à 20 mètres du siphon de la boussole. Ils en profiteront pour plonger un siphon situé à côté de la boussole.

François pars en 2X7 litres avec plus de 100 mètres de fil, hélas au bout de 10 mètres, il fait la jonction avec la boussole. Nous nous en doutions mais la déception est grande. Mais nous avons levé un doute.

L'équipe sort de la grotte tôt, et pour une fois nous sommes frais.

4 bouteilles supplémentaires seront déposées à l'entrée de la grotte le dimanche 8 avril pour que le lendemain nous puissions monter les mains dans les poches.

Participants: Olivier Sabourault (MASC), Laurent Garnier (GSV), François Tourtelier (GECKOS)

 

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 18:53

Vendredi 13: (compte rendu de David à venir prochainement)

 

David doit plonger le siphon de la boussole (S5 bis). Nous rentrons sous terre asser tard dans la matinée!

Nous finissons d'acheminer le reste du matériel nécessaire pour la plongée ainsi que de l'équipement pour les escalades dans les puits. David est motivé, il est équipé d'un bi 4 litres en dorsal et de deux 6 litres de nitrox en relais. La plongée se déroule bien jusqu'au précédent terminus (-12 m à 170 m). Il raccorde le fil, déroule dans une galerie toujours aussi claire et aux dimensions toujours aussi confortables. Un ressaut de 4 m donne dans une galerie où un départ sur la gauche est entrevu!! La galerie redescend en crans successifs jusqu'à la profondeur de - 19 m. 50 mètres de fils viennent d'être déroulés. Une avarie sur un des détendeurs équipant un relais fera faire demi-tour à David. La topo a été faite à l'aller jusqu'à 170 m (précédent terminus). Aprés report, et en rajoutant les 50 m non topographiés, la jonction avec le S5 est proche. La distance estimée est de 20 m! Est-ce la galerie entrevue dans le S5 à -17 m ou bien la jonction dans la galerie où s'était arrêté David à - 3 m dans un amont et un aval? Pendant ce temps, Laurent, Olivier et François finalisent quelques visées topo manquantes. David nous reloints et partage sa plongée en nous racontant se qui s'est passé! Nous décidons de laisser le bi 4 litres et un relais pour une future explo. Nous rentrons doucement pour sortir vers les 17h00.

Plongeurs: Olivier Sabouraut (MASC), Laurent Garnier (GSV), David Bianzani (GECKOS), François Tourtelier (GECKOS)

 

 

Dimanche 15:

 

Laurent et François sont trés motivés pour continuer l'escalade qui nous avait arrêtés cet été! Les siphons sont franchit comme à l'accoutumé avec enthousiasme. Le fait d'avoir laisser les bouteilles samedi dernier devant le S3, facilite grandement la progression. Une petite avarie sur un détendeur (décidément!!!) à Laurent nous retardera d'une demi-heure environ. Aprés un aller retour rapide au S1, nous voilà prêt!! Quelques minutes plus tard, nous filons vers la salle du camp oùu notre matériel est entreposé. C'est parti, on grimpe et on rejoint en deux deux le terminus de Cédric! Laurent s'y colle et 6 mètres plus haut, on prend pieds à la base d'un autre puits de 5 mètres. Force est de constater que l'on attérit dans un cul de sac!!! Est-ce la fin du Frochet de ce côté là? La jonction avec la grotte du houx semble s'envoler aussi!! Un filet d'eau court entre un interstice de 10/20 cm de haut, ça continue peut-être mais le travail de désobstruction est bien trop gigantesque!! Sur le point de faire demi tour, nous apercevons en hauteur entre la paroie et une coulée de calcite (colones et draperies), un petit espace ou l'on peut discerné un vide derrière!! Petite escalade, un cri, ça résone, on entend les gouttes d'eau qui tombent au sol dans ce qui pourrait êttre une salle! Nous avons du temps. Laurent installe une cordellette en dyneema sur un amarrage naturelle pour pouvoir s'attacher et travailler en toute scérénité. Il commence à jouer du marteau. La position est inconfortable. Tantôt main droite, tantôt main gauche. Je le relais, et j'utile le perfo pour fragiliser la colone. Laurent me remplace et achève le boulot et s'insinue dans l'étroiture pour déboucher dans une petite salle. La suite???? En tous cas on est motivé à fond et on reprend de plus belle les escalades car nous sommes à présent à la base d'un autre puits. Nous enchainos un suivant avec un passage un peu chiant style méandre, mais ça passe. Nous nous trouvons cette fois-ci dans un volume un peu plus important, cela continue au dessus, un filet d'eau arrive, mais ce n'est plus la rivière tant espérée!! Arrivés à bout d'autonomie sur le perfo, nous devons faire demi-tour. On attaque la topo. Un coup de disto Vers le haut et c'est 12 mètres qui s'affiche sur l'écran. La côte atteinte actuelle est de + 136 mètres par rapport à l'entrée. Nous sommes à 30 m au-dessus de du terminus de la grotte du houx!!Au sommet de ce puits, on aperçoit un élargissement. La quête du Graal peut continuer. Nous laisson de la corde, divers amarrages pour la suite. Nous rentrons tout doucement en levant la topo.

Sur le chemin du retour, nous sommes déjà en train de rêver!! Il est 19h10 quand nous sortons. Le fond de l'air est frais mais sans plus. Nous nous changeons et buvons un thé pour nous remttre de ces émotions.

TPST: 10h00

Plongeurs: Laurent Garnier (DJ et entrepreneur en démolition à ses heures perdues, GSV), François Tourtelier (GECKOS)

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 20:38

Bonne année à tous et plein de bonnes choses pour toutes ces années à venir!!

 

Voici le tout dernier film sur le Frochet. Un trés grand Merci à Marlène Garnier pour le montage!!

Régalez-vous et découvrez!!!!

 

Montage: Marlène Garnier
Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 18:58

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas. La plupart des copains n'étant pas dispo, avec Laurent, nous envisageons de continuer l'escalade où Cédric s'était arrêté cet été.

Le matos est préparé, ne manque plus que la motivation, mais ça, il y en a revendre!! Un peu de première la veille du réveillon, cela serait sympa!!!

David sera quand même présent pour nous aidé jusqu'au S3 pour porter le matos! Alex est présent aussi, c'est super!!!

Il nous aidera jusqu'au porche de la grotte, aller courage Alex, encore quelques semaines et tu pourras remettre la tête sous l'eau.

 

IMG 0924 

Sujet de conversation devant une?.......échelle, bien sûr!!

 

 

 

Les joyeux lurons ont quand même changé leur fusil d'épaule. même si la motivation est présente, on ne plaisante pas avec dame nature!! La pluie qui sévit ces jours-ci et une météo asser bizzard, nous contraint à annuler l'explo dans les amonts car en 10 heures sous terre, cela peut aller trés vite.

Donc, les nouveaux objectifs pour la sortie de ce jour: suite de l'équipement des divers passages avec des barreau, mise en place d'une échelle sur un ressaut, portage de deux bouteilles de 4 litres jusqu'au siphon 3 pour la future plongée du S5 exploré dernièrement par David et François, Tournage d'image vidéo en exondé et en siphon pour la préparation du film qui sera projeté lors du 11 février pour les habitants de Saint Jean en Royans et topographie du S4 et S3 pour un recalage. Quel programme!!!

 



IMG_0925.JPG

 Il n'y a pas que jésus qui porte sa croix!!!!

 

 

  

David nous films dans la progression entre le S1 et le S3. Arrivés au S3, David et moi partons faire quelques images en plongée. Il est convenu de ne faire que 60 mètres, mais dans l'euphorie nous traversons S3 et S4, il faut dire que ces siphons sont tellements beaux que nous avons succombé au charme de ceux-ci!!

Je prends le relais du preneur d'image, et nous voilà parti sur le retour. David refait la topo car nous avons une erreur dans la mise au propre!

aprés 35 minutes sous l'eau, nous paufinons quelques prises de vue dans la rivière et rejoignons Laurent de l'entreprise Dasilva maçonnerie en tout genre. Il est en train de finir de poser des barreaux dans la trémie entre le S1 et le S3.

 

 

 

IMG_0928.JPG

 Le retour de la gaypride!!

 

 

 

 

La sortie se fini par la pose d'une échelle en alu qui facilitera le passage du prmier ressaut, surtout quand on est chargé comme des mules.

Le retour se fait sans emcombre. Il pleut dehors, le moral est au plus haut, et nous rêvons déjà de la prochaine sortie. Le Frochet c'est magique, c'est beau!!!

Nous prenons la direction du QG sur Saint Jean, et devant une bière bien méritée, nous refaisons le monde!!

Ahh!!! Qu'il est beau le Vercors et toutes ses possibilités d'explo!!!

 

TPST: 4h30

Participants: Alexandre Lefèvre, Laurent Garnier, David Bianzani, François Tourtelier

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 14:18

RDV samedi 10/11 matin au QG des plongeurs de la Drôme "le people". David et François sont là les premiers, arrive Laurent suivit d'Alex qui nous a gentiment prêté ses détendeurs!!

Alex rentre chez lui et nous voilà parti vers le Frochet.

Répartition du matériel, et c'est avec joie que nous entamons la montée du sentier menant à la grotte. 25 minutes plus tard, il nous faut motiver Laurent pour venir avec nous. En effet, celui-ci a très mal au bras droit, cela fait une semaine qu'il traîne ça!!!

Impossible, il s'arrêtera devant le S3, mais son aide aura été précieuse pour l'acheminement des bouteilles. Entre temps, David change les plans prévus!! Nous devions plonger à deux dans le siphon qu'il avait exploré précédemment. Le but était de faire des images vidéo dans une eau limpide. Mais nous retrouvant qu'à deux, l'autre possibilité était que François plonge tout seul et qu'au vu des résultats on aviserait de la suite à donner!!

On arrive devant le siphon, David sort la caméra, et malheureusement pas de carte photo dans le port, donc pas d'image du tout, même de la mise à l'eau. François descend s'équiper dans le siphon. David lui passe tout le matériel aidé d'une corde. Mise en pression des détendeurs, une fuite sur un manomètre neuf. Une énorme hernie s'est formée sous le mano, pas droit à l'erreur, on ferme, on purge et démonte le détendeur et manomètre. David repart chercher en courant un détendeur de secours au siphon 4. 40 minutes plus tard, nos deux compères sont à nouveau ensemble. On recommence, et là tout va bien. Ouf!!!!

 

 

IMGP0325.JPG

 Le méandre entre S2/S4 (photo: F.Tourtelier)

 

 

La description faite part David mentionne une galerie de 3X2 mètres avec une eau translucide. En fait la galerie est plus proche des 5/6 mètres de large et 3 mètres de haut. C'est magique, c'est beau quand on sait que le reste du réseau est assez intime.  Arrivé à 70 mètres, terminus de David à -21 mètres, le nouveau dévidoir est raccordé, il y a 110 mètres de fil dessus, de quoi faire!  Ça plonge, -24 mètres, la galeries est en montagnes russes, on monte on descend, on monte on descend....

Le -25 mètres sont atteints, pourvu que ça ne descende pas!  Les amarrages sont posés ça et là, c'est toujours aussi féerique, des coups de gouges.  La zone des 20 mètres de profondeur est assez longue, environ 50/70 mètres.

Ça n'arrête pas! La galerie remonte peu à peu, le fil s'amenuise sur le touret, les manos toujours ok.

Un bel amarrage se présente pour fixer et couper le fil pour la prochaine plongée. 110 mètres viennent d'être déroulés!  On est à la profondeur de 12,4 mètres devant un ressaut remontant de 3 mètres....

Les espoirs s'agrandissent avec une perspective de sortir. A cet endroit là, la galerie est de 5X5 mètres toujours aussi claire. La pression dans les manos? Pas mal consommé mais mais toujours sur les tiers.

Au retour, la topo ne sera pas réalisée comme convenue car David à mis un nouveau code avec un système de noeuds, alors que pendant la pongée, seule l'étiquette terminale a été vu!!

Afin d'éviter le jonglage cérébrale avec ce système, le retour se fait tranquillement.

Certaines zones traversées, laisse tombées des nuages de sédiments, mais rien d'exceptionnelle, nous avons vu pire en visibilité!!!

François emerge aprés 24 minutes d'exploration. Ca joie est immense, il la partage avec David et déjà nos deux compères planifient de futures sorties avec la possibilité de sortir post-siphon!!

Le retour se fait sans encombre.

Nous descendrons même aux voitures habillés en néoprène.

Petite consolation bien méritée au QG, et les perspectives d'exploration fusent de toutes part!!!

A suivre....

TPST: 5h00

T° de l'eau: 8°C

Participants: Laurent Garnier, David Bianzani, François Tourtelier

Remerciements: Alexandre Lefebvre

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
13 novembre 2011 7 13 /11 /novembre /2011 13:41
Dimanche 13 Nov, sortie à la Grande Astrance. Il y a Alain, Marlène et laurent et François. Descente rapide, je m'équipe proche du siphon, dans un cloaque de boue et re-plonge le siphon, mais le terminus me semble plus petit et je n'ose pas vraiment passer l'arche rocheuse, je trouve que ça racle un peu.. C'est plus raisonnable de laisser la place à François. C'est à son tour de s'équiper, il s'agit de ne rien laisser tomber, sécateur, profondimetre, elastique, sans quoi on ne retrouverait pas grand chose. Alain pose un spit pour sécuriser le fil d'ariane, et Marlène complète la topo. François est prêt, le voila parti, il sort dans la cloche, et fait une tantative en marche arrierre, il passe l'arche mais au delà ça descend en sifflet et ca ne passe pas. Il tente a nouveau cette fois en marche avant. Devant c'est bien impénétrable la boue ne laisse qu'une fente de 10 cm de haut sur 50 cm de large maxi. Il sort dans la deuxième cloche pour être sur qu'il n'y a auccun départ et fait demi tour. La suite est bien compromise.
 
 
 Images et montage: Marlène Garnier
 
 
 
 
 
On ne traine pas car avec cette boue on commence à avoir froid. Arrivé à la petite salle de -165m on quitte les combinaisons néoprène, on reconditionne tout le matos dans 4 kits (bouteille, palmes, détendeurs, combi, topo etc) et on ressort tout...
le soleil nous accueil en surface.
TPST: 4h30
Participants: Laurent et Marlène Garnier, Alain Soubirane, François Tourtelier
 
Depuis le 10 sept 2007 c'était la quatre vingt deuxième sortie à la gd astrance.
je vous joint un petit croquis du siphon.
On réflèchis aux possibilités de suites possibles.
 
croquis-coupe-siphon.jpg

Croquis: Laurent Garnier

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 13:28

Le départ à l’entrée du trou s’est fait à 10h00. Jje prends la tête suivit d’Alexandre, Marlène et Laurent. La cavité débute par la succession de jolis puits dont un P48. Les cordes sont un peu salie par les multiples remontées du fond pas très propre (ambiance Chuat). Ca me vaut une petite frayeur dans un des fractionnements des puits, je place mon descendeur secondé par mon mousqueton de freinage type raumer tout neuf, et me voilà faire une descente express sur 15 m, la portion de corde est couverte de glaise, arrivé au fractionnement je m’en tire avec un bon coup de transpiration. J’assure la suite avec un doublage du freinage en vertaco tans pis pour l’usure du descendeur. Au milieu de la progression un petit méandre calibré par les copains du GSV, nous contraint à du quatre pattes.

Encore trois puits et nous sommes en bas d’une petite salle à –160 m, nous déposons notre matériel individuelle plus de puits à descendre par contre il reste une centaine de mètres de méandre intime à parcourir pour arriver au siphon….chacun porte un kit plus ou moins lourd (bouteille oblige). Les dimensions sont intimes avec des virages sympathiques obligeant parfois à ce plier à 90°. Le profil nécessite d’évoluer allongé sur le coté avec deux possibilités, soit tirer le kit derrière mais celui-ci ce bloc accroche pas mal au sol avec les aspérités et cailloux déposés au fond (suite au tir de mine) soit de le porter à bout de bras séance de musculation des épaules assurés… en vingt minutes nous parcourons ce méandre étroit et tortueux pour déboucher dans une petite mais toute petite salle tapisser de bout le siphon est vingt mètres plus loin après une galerie boueuse au dimension très modeste le siphon qui précède est digne d’une mare liquide boueuse des Chuats pour plongeur amateur de plongée sans visibilité Laurent raconte la suite : 

 

"Nous voila donc à 4 pour descendre  le matos pour la plongée. Alexandre David Marlène et moi. Avant les étroitures terminales j'enfile ma néoprène 3mm. Les autres partent devant pour déblayer le dernier tir. Nous sommes enfin tous réunis dans une sorte de niche à 10 m du siphon. Je fini de m'équiper là pour ne pas trop troubler le siphon (bof !!), car c'est très boueux. A quatre patte on atteint le siphon et on attache le fil d'Ariane dans la glaise avec des sardines. Le  départ du siphon est assez petit et plonge en entonnoir, du coup je pars les pieds en avant et sans palme. Au bas de la pente, après un passage bas, la visibilité est bonne, la galerie s'évase nettement (2m de large) devant ça descend encore un peu avec un nouveau passage bas. Mais en levant la tête je vois un miroir, je monte et j'émerge dans une cloche. J'ai déroulé 5m de fil. Immédiatement j'entend les autres et on se parle par une fissure!

En face, par une petite lucarne je vois que la cloche devant se poursuit en méandre, mais pour passer il faut replonger et passer par le point bas. Je n'ai pas mes palmes, et il me les faudrait. A présent la touille m'a rattrapée, et la visibilité est nulle. Je préfère faire demi tour en espérant que mes porteurs ne sont pas trop déçu. Quand à moi, je suis plutôt content d'avoir déjà réussi cela. On laisse les bouteilles et palmes pour une prochaine pointe avec François qui sera plus efficace. "

 

Remonté dans la foulée après une dizaine de minutes de désoub pour améliorer les passages, sortie du trou à 14h30.

Conclusion: siphon à replonger

 

Participants: Lefevre Alexandre, Garnier Marlène et Laurent , Bianzani David

TPST: 4h30P1000692.JPG

Alex dans un passage étroit, Photo: Marlène Garnier

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 18:22

Samedi 3 septembre, nous profitons d'un super créneau météo pour continuer l'explo post siphon au Chuats 2 qu'avait entrepris Manu.

Arrivés devant le siphon de "boue", Laurent tente de se motiver pour plonger dans cette vasque qui ressemble à un cloaque. Rien n'y fait, il ne veut pas tenter de traverser. Qu'à cela ne tienne, il ne faut jamais forcer le destin. Laurent nous regarde partir, et nous nous donnons un temps de 4h00 d'explo derrière! Un peu juste à mon goût!

David passe le premier et peut admirer le siphon qui se dévoile quelques mètres aprés. Par contre je ne vois rien car il soulève les sédiments qui tapissent les parois.

 

siphon-du-boue-Chuats2.jpg

François et David au départ du siphon

Photo: Laurent Garnier

 

Vidéo visible en cliquant ici: http://www.youtube.com/watch?v=iNp4wt48OaI

 

 

Une fois derrière, nous filons vite vers les puits et nous remettons les cordes en place que Manu avait enlevé pour ne pas les exposées aux crues. C'est toujours aussi grandiose!!

Nous arrivons au puits qui avait stoppé Manu.

Perfo dans la main, 5 spits sont installés. Le Premier ressaut fait 5 mètres et le puits suivant 9 mètres.

Arrivés à sa base, nous prenons pieds sur une énorme trémie. Nous faisons la topo et force est de constater que cela sent bien la fin de ce côté là!!!

Déçu, nous remontons et essayons de grimper un beau et gros départ en rive gauche avant le puits qui avait stoppé Manu.

Impossible de surmonter l'obstacle. Il faudra revenir. Le retour se fait sans encombre, ainsi que la remontée des puits.

Le temps est encore clément malgrés l'heure et nous prenons le chemin pour atteindre la voiture de Laurent qui nous attends depuis un bon moments.

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 14:32


Au grands maux les grands remèdes!! En effet, suite aux orages de vendredi soir, les conditions ne nous permettent pas de poursuivre les explorations prévus dans les siphons terminaux de la Grotte du Frochet. Finalement nous entamons un aménagement pour faciliter la progression: marches en fer, traverses en bois, élargissement du méandre post S1. nous rentrons vers les 10h00 pour n'en ressortir qu'à 14h45! Nous sommes content de notre journée. Plongeurs: L. Garnier (GSV), D. Bianzani et F. Tourtelier (GECKOS) TPST:4h45

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 15:43

Une séance de plus au Frochet!! Ça continue!!!! @+

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article