Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 15:36

Poursuite des explos sur la grotte du Frochet. Alex et Cédric H. sont allés à la grotte du houx pendant ce temps là!!

Escalade de plusieurs puits remontant. Nous suivont l'eau et gagnons peu à peu de la hauteur. Les espoirs de continuité s'agrandissent.

Suite à suivre!!!!

IMGP0573.JPG

 Cédric Clary dans l'escalade d'un des nombreux puits, photo: François Tourtelier

 

 

IMGP0551.JPG

 à la poursuite de la rivière tant convoitée, photo: François tourtelier

 

 

IMGP0631.JPG

 Le fond de la grande salle (devant le spéléo la salle s'étend sur 20 mètres), photo: François Tourtelier

 

 

 

  une vidéo pour l'ambiance, image: François Tourtelier

 

 

 

Participants: Yves billaud, Cédic Clary, Alexandre Lefevre, Cédric Hamelin, Laurent Garnier, David Bianzani, François Tourtelier

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 08:30

Le 8 juillet 2011

 

Une équipe de spéléo très motivés accompagne un de nos plongeur Vertacorien François Tourtelier pour plonger le siphon situé dans le collecteur amont découvert l'année dernière par Pyb thomas stéph et les autres...

ce verrou liquide est localisé à moins 250m à environ 2500m de l'éntrée de la cavité.

Le réseau est magnifique on enchaine sur les premiers hectomètre par des puits P90, P50 pour finir sur un P55 dans la salle de la grande muraille les lieux sont dantesques.....il n'y a qu'un cheminement étroit prénomé le boyau des taupes sur une cinquantaine de mètre demande quelques contorsions pour arrivé sur la rivière d'or (10m x20m) sur 1 km 

Une équipe composé de François, Pyb, François Landry et David B assitent le bratracien pour porter les quatres charges nécessaire à la plonger.

Le siphon nomé par François le siphon du Bout n'est pas très engageant les dimensions sont de 2m de large par 1 de haut comme c'est un aval il est tapissé de boue... François à franchit se siphon de 80 m -3m avec une visi de 50 cm  après avoir débouché dans deux cloches (une à 50m du départ et une autre à 60m) il a persévéré et sa ténacité à payé.... derrière il a exploré une galerie de 10 x 10 sur 150m avec un arrêt sur un P15m à équiper.....pendant l'attente de notre amis l'équipe de grottologue vertaco ont équipé des escalades et topographies des galeries du réseau.

TPST : 12 h découverte totale : plus de 300 m

 pesonnes présentes : Pyb, François T, François L, Ménile, Théo, Stéph, Cédric Clary, Nina, David B

 

PIC_0086.JPG

François avant le départ..

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 13:43

Salut à tous

je vous transmet quelques nouvelles du front des explorations lointaines, jeudi dernier en compagnie de mon ami Manu Tessanne nous sommes allé plonger les siphons terminaux du gouffre Berger à moins 1122m  de profondeur. Le Gouffre a été équipé par les pro du Vercors deux semaines auparavant Manu est descendu avec Damien Vignole pour topographier toute les zones exondées post S1 et S2. Nos objectifs étaient exploration du siphons en amont et des griffons à la cote du S5 terminal, vasque jamais plongés !!!! Pour faire cours est précis avant la rédaction d'un gros CR en 3h30 on est arrivé au camps des étrangers (un peu en sueurs) avec récupération de deux petites bouteilles de 2 litres laissé à moins 800 par des collègues spéléo.


A 14h30 mise à l'eau dans le  S1 (70m -11m) puis S2 (20m -4m) j'ai abandonné les palmes amené par Damien, elle ne correspondais pas à ma taille j'ai du les laissés (nage sur un pied pour les premiers siphon) une fuite sur un de mes robinets dorsales était assez conséquente lors de la mise sous pression (donc autonomie diminué). 

Manu à plongé le siphon Amont, il l'a franchit (95m -17m) au vu de la profondeur et sans palmes je l'ais accompagné sur les quarante premiers mètres jusqu'à -15m, il a parcouru ensuite une galerie sèche sur 25 m qui à terminé sur une diaclase 15 m au dessus du S1 et S2 ça boucle se n'est pas la suite, au retour il a plongé deux griffons qui n'ont rien donné. J'ai ensuite piquer ces palmes pour plonger un dernier regard qui à payé, après 35 m de fil déroulé dans un laminoir (L 1.8 H 0.8m) je suis tombé dans une conduite forcée de 3 x 3 m avec de l'eau très claire à –13 m de profondeur peut être le S5 ou autre chose je n'ait pas trouvé de fil des précédents explorateurs ??? c’est une suite très intéressante.


Au retour franchissement de la cascade des enragés, plongée du S4 et réalisation de la topo post S4 et S5. 

Nous avons fait quelques photos et une vidéo des siphons. 

le retour fut laborieux sortie à 19h30 de l'eau départ du camps à moins 1000m à 21h30 avec un scherpa rempli à la gueule  (masques détendeurs, combinaison, petits matériels...) un poids d’environ 10 kg, arrivée au bivouac à moins 500 à 1 h du matin dodo jusqu'a 10 h00 puis retour surface à 14h00 un peu fatigue, mais la tête est les yeux rempli de bon moment et de bonheur.


Je remercie tous les spéléos professionnel du Vercors, du GUCEM et GECKOS qui ont participés à acheminement des charges plongées, de l'équipement de la cavité un grand grand merci tous particuliers à Pierre Séroul, Damien Locatteli Alexandre Le fevre pour les bouteilles à moins 1000. 

j'ai réalisé un montage vidéo ce Week-end il sera présenté par Manu ce soir au CDS 38 je vous promet la même chose avec topo et photo au cours d'un réunion du club.


Encore merci, portez vous bien 

David

plus motivé que jamais pour retourner au Berger

TPST : 28 h, 150 m de première.

IMGP5024


Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 11:42

Nous étions déjà venu repérer cette cavité l'an dernier mais la météo ayant fait des siennes, nous n'avions pas pu plongé!

Il n'a pas plut depuis un moment et nous décidon d'aller voir cette fameuse cavité tant réputée (par les plongeurs), pour son étroiture sévère.

La marche d'approche est sympa, pas vraiment de chemin traçé, on choisit au fur et à mesure de l'avancement.

Nous retrouvons l'entrée de la grotte. On séquipe et nous voilà déambulant jusqu'au siphon. Surprise!!! le niveau à sacrément baissé, environ 5/7 mètres, c'est royale!! François plongera et David refera la topo de la partie exondée située devant le siphon. La motivation est au rendez-vous aussi!! C'est parti, François s'immerge sous le regard de David. Les sédiments et l'argile soulevés au passage forment un nuage qui suit le plongeur. Tout au long de la progression les paroies formant un canal tapis d'argile annoncent l'ambiance!!

C'est une corde qui est en place. Elle passe de temps à autre dans la glaise et disparait dedans. Il faut dire qu'elle est là depuis le début des années 90!! Le but est de vérifier l'état de la corde. François tire trés fort sur  celle-ci pour la dégagé et inspecte le moindre noeuds. Malgrés l'argile, la visibilité est extra, 5/6 mètres devant. Derrière le plongeur le nuage est toujours présent. Ha!!!! Le plafond s'abaisse tout doucement, les paroies se resserent, est-ce l'étroiture? Le sol à cet endroit là est jonché de petits cailloux, effectivement, c'est l'étroiture qu'avaient passé les explorateurs précédent. Dans leur récits, et ayant discuter avec l'un d'entre eux, ils mentionnaient un passage étroit, mais trés trés technique voir infame!! Mais à l'époque, ils avaient du plonger en capelé (bouteilles sur le dos). Nous plongeons systématiquement en destructuré (bouteilles fixées sur le devant du plongeur). Cette technique à l'avantage de pouvoir permettre au plongeur de se faufiler dans les endroits les plus petits sans quiter les bouteilles, bien qu'elles puissent être enlevées une à une à leur tour pour des zonne encore plus petites, bien sûre le moral du plongeur y participe grandement!!!!

Effectivement c'est étroit mais rien d'affolant!! C'est un retrécissement mais pas une étroiture. Le siphon est franchit, François se déséquipe. Et il commence à avançer dans le réseau. Plusieurs départs sont présent, ont-ils été exploré, Pas le temps de jeter un oeil. La rivière est là, c'est beau, un chaos de blocs barre le passage. Le cheminement se poursuit dedans mais c'est trés court. Le temps s'écoule, il est presque temps de faire demi-tour. François s'arrêtera devant une cascade estimée à 6 mètres de haut. Il est tant de rentrer!!

 

Participants: Bianzani David, Tourtelier Fraançois

TPST: 2h00

 

 

 

 IMG_4465.JPG

François au départ du siphon, Photo: Bianzani David

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 19:21

BSA

Dimanche 24 avril 2011

Ballade au petit goul dans le but de me perfectionner avec mon recycleur Mégalodon

Arrivé à 8h30 tranquille sur la place ensoleillée, le niveau de l'eau est parfait juste à la margelle la couleur est cristalline ça va être que du bonheur, j’ai voulu fermer moi-même ma combinaison étanche première erreur. Mise à l’eau sans problème arrivé à -6m et 40 m de l’entrée je ressens une petite rentrée d’eau sur le coté de mon bras gauche, je prends sur moi et profite de la beauté du siphon, à 200 m de l’entrée mon HID au bout de 20 minutes me lâche il est en panne décidément j’ai pas de chance aujourd’hui, je limite mon objectif de plongée à 370 m de l’entrée, je suis à -10m mon ma fuite d’eau ce fait ressentir retour tranquille après un passage au puits à 150 m de l’entrée à -17m. Je viens de passer 60 minutes dans l’eau, j’en ais pas eu assez, je décide replonger dans le grand goul histoire d’y mettre une palme. Allé retour rapide à -42m  en  moins de vingt minutes avec cette fois ci la combinaison pleine d’eau bilan sympas d’une combi et un HID HS, 80 minutes de plongée avec le recycleur qui à marché à merveille de retour à la voiture causette avec deux anglais motivé pour allé plonger au goul du pont et l’arrivé de JC Pinna et JL Camus venus faire une pointe dans la zone des 80 m à la tannerie.  

 

IMGP2293.JPG

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 19:01

15 Avril  2011

 

Je programme une sortie en début d’après midi avec mon François qui est un des rares spéléo disponible en semaine pour allé sous terre. J’ai un grosse envie de faire de l’exploration, je décide d’aller à la résurgence de la Vache ça tombe bien les bouteilles sont devant la cavité. En moins de vingt minutes nous arrivons devant l’accès au trou, j’avais oublié depuis la précédente explo, que le cheminement pour allé au S1 n’est très aisé je transporte mes deux bouteilles tandis que François me trimballe mes quincailleries aquatiques. Une fois arrivé dans la vasque c’est la délivrance je me débarrasse des plaques de boue qui se sont aggloméré à mon matériel lors du portage. François immortalise mon immersion pendant que je mets en route ma caméra j'ai l'intention de moi aussi capturé les images de ces lieux.  Je franchi le S1 et S2 sans difficulté, et plutôt rapidement, le moins facile et la progression dans le réseau post S2 équipé comme je suis. Cette partie de la cavité est magnifique, il n’y a pas un brin d’argile la roche est très sculpté les mises en charges doivent être sévère en c’est lieux. Une fois devant la vasque du S3 je me re-prépare à plonger, galère je tombe en panne de batterie sur ma vidéo, pas d’image pour le S3, je reviendrais la prochaine fois pour filmer l'endroit. Je me concentre sur l’exploration j’atteins rapidement le carrefour de galerie que je veux visiter dans ce siphon, je commence par le plus prometteur celui de gauche les dimensions ce de l’ordre de 1.5 x 0.8 m après vingt quatre mètres de fil  déroulé j’émerge dans la vasque parallèle à la sortie du S3, je repars en topographiant la galerie découverte. Maintenant je m’engage à droite malheureusement cinq mètres plus loin je débouche dans une cloche, l’eau s’écoule en perte sur le coté la cloche re-jonctionne avec la galerie principale, je reprends la direction du fond du S3 pour aller au S4 que nous avons découvert lors de notre précédente exploration avec Laurent est Manu. Le siphon est tapissé de mound-miche j’arrive à déroulé entre cinq est dix mètres les dimensions sont très intime 0.7 m de large par 0.6 de haut la visibilité s’assimile à de la boue liquide… j’abandonne cette plongée le retour fut rapide en moins de trente minutes le bilan reste positif sur les questions que l’on se posait auparavant sur ces départs nous avons des réponses la récolte d’exploration est maigre avec 34 m de première et de topographie, mais riche du moment passé entre pote sous terre…. 

Spéléo : François Landry, David Bianzani

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 18:53

6 Avril  2011

 

 L'objectif de la plongée d’aujourd’hui est de faire quelques clicher de la cavité pour le prochaine article dans Scialet, les photos prise resterons des clichets de l’extérieur, François à oublié le caisson étanche. Nous décidons de faire une visite à trois est de repérer les cloches en partie haute sur les cent premiers mètres François prend la tête suivi de Sylvain et je ferme la marche. C’est une plongée de reprise pour mon Sylvain, il a perdu le sens de l’équilibrage sur les 50 premiers mètres qui descende à la profondeur de -12m, il nous laboure le fond tel un tracteur agricole et action, avec ses palmes derrière lui je ne distingue d’un épais nuage à chaque mouvement de jambes. Il est hors de questions de tirer du fil à trois dans de tels conditions la sécurité peut être compromise après une dizaine de minutes de palmage j’arrête mon coéquipier pour le reconduire vers la sortie, la visibilité c’est très détérioré passant de 10 m à 1m voir moins par endroit.  François ne nous voyant pas poursuivre, nous rejoint quelques minutes après. Nous sommes retournés ensemble inspecter deux cloches dans la zone des 150 m qui n’ont rien donnée. La suite est bien au fond de la cavité dans le laminoir étroit est touillé…

 Participants: François Tourtelier, Sylvain Becquet, David Bianzani.

 

 

 

IMG_4298.JPG

Le lac d'entrée avant le S1

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 18:41

Alexandre est venu me donner la main pour cette petite exploration sont aide est bien utile pour acheminer tous le matériel de plongée jusqu’au porche de la grotte, il n’a pas plut depuis un petit moment les niveaux d’eau sont à l’étiage. Pendant que serais dans le réseau post siphon Alex topographiera une galerie parallèle au départ de la cavité.

En moins de dix minutes je franchis le S1 et me retrouve dans la vasque du S2 prêt à repartir, le temps de position et démarrer ma caméra vidéo, je plonge dans l’eau qui est devenu sombre comme du café au lait après deux coups de palmes je me retrouve deux mètres plus loin dans de l’eau cristalline qui ne va pas le rester… je retrouve mon dévidoir positionné au carrefour de galerie il attend depuis ma précédente plongée, je déroule mon fil sur la droite j’émerge de l’eau après avoir parcouru 7 m de longueur. Je débouche dans une galerie en forme de laminoir se développant sur une vingtaine de mètre. J'arrive ensuite sur une salle au dimension énorme pour la cavité 7 x 6 m,  devant moi une galerie en forme de diaclase part sur la gauche avec une cheminée remontante sur au moins 6 m de haut. Dans l’axe de progression principale il faut escalader deux gros ressauts de calcite magnifique. La galerie chemine sur des proportions plus intime 1 x 0.8 m une trentaine de mètres après, je suis devant une trémie un passage qui à été ouvert, je trouve le passage pas très gros je stoppe ma ballade il faudra revenir à deux pour topographier les galeries.  Au retour je retourne au carrefour précédent ou j’avais laissé mon dévidoir pour visiter la galerie de gauche.  Effectivement j’ai bien réalisé la jonction des deux siphons qui avait été vue par les précédents explorateurs sans plonger le S2 ils ont shunté par une galerie étroite est boueuse pour arrivé sur le carrefour de galerie en profitant d’un étiage sévère ils ont pu explorer ce réseau sans plonger par contre en ce mouillant forcément.

Retour rapide sans soucis sauf pour ma pomme lors de la descente de l’éboulis d’entrée je me suis fait une belle entorse à la cheville droite………

 

DSC06574

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 10:20

 

 

 

PIC_0037.JPG

 

Tout à débuter il y a une semaine avec Dirk nous sommes retourné dans le réseau de la chevaline pour parcourir ce secteur en niveau d’étiage d’hiver, histoire d’observer la hauteur d'eau du siphon. Effectivement à l’entrée de la grotte le S1 à disparu (amorcé en condition de crue) seul le fil trace le chemin à suivre tenu en apesanteur. Après une dizaine de minutes de progression, équipé sur les épaules d’un bi deux litres pour franchir le S2, nous constatons le l’eau est deux mètres plus bas laissant là aussi le fil d’Ariane à l’air libre sur une portions d’au moins trente mètres. La majeur partie de l’évolution ce fait en nageant dans le lac, seul un passage sur dix mètres demande une immersion totale.

Nous explorons la suite du réseau jusqu’à la grille principale qui protège l’accès au grotte de Choranche. Nom regard est attirer dans une gours d’eau profond sur le parcours de la galerie, je suis sur que ce passage siphonne et livre l’accès à une galerie noyé . Ayant laissé mes bouteilles cinquante mètres avant je décide d’en parler à Laurent avant d’y programmer une sortie. a mon retour à la maison je téléphone pour raconter ma découverte à Laurent, il était un septique sur la présence d’un conduit noyé.

Ce soir nous voilà équipé je suis prêt à plonger, pour élucider notre intérrogation. Je m’engage en bi deux litres gonflés à 260 bars, je ne m’étais pas trompé ça siphonne bien je plonge dans une petite salle après un passage étroit je suis à moins 3m, la galerie remonte devant moi avec un autre passage étroit un virage à gauche à 90° donne suite à un laminoir la visibilité est bonne mais ne le reste pas longtemps en raison de la glaise qui tapisse les lieux devant moi à cinq mètres, je distingue le miroir de sorti. J’émerge dans une vasque qui donne dans la salle de la cathédrale.

Le retour ce fait tranquillement dans le brouillard après 20 m de galerie explorées. Nous avons terminée notre sortie en plongeant dans le lac de la salle de la cathédrale

TPST : 2 heures TPSE : 10 min

 

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 14:53

Le rendez vous a été fixé à 9h00 au bar le poeple à St jean en Royans, le temps de papoter et de rapatrier les troupes, Nous avons utilisé le 4 x 4 à Dirk pour limiter le portage à la cavité.

En moins d’une demi heure toutes les charges sont devant le trou, Alexandre et yves nous on aider à la manutention.

            L’enchaînement et ensuite rapide, nous sommes quatre pour amener 5 bouteilles devant le S3, un bi 4 litres pour JB, deux 4 litres 300 bars et un 4.8 L à 300 b pour moi. J’ai prévu le relais pour le S1, S3 et S4 le bi sera préservé pour l’exploration dans le S5.

La progression est rapide et bon enfant malgré la rudesse du portage, nous avançons efficacement  dans la bonne humeur. Il nous aura fallu une heure pour arriver devant le siphon 3, le temps de s’équiper pour la progression subaquatique, nous convenons d’une attente pour nos amis d’au moins 4 heures au cas où le siphon sorte. JB prend la tête en plongée, il me donne une très belle vision du réseau, un plongeur évoluant dans cette galerie aux dimensions intime, je regrette à ce moment de n’avoir pas pris la vidéo, la visibilité est grandiose. En moins de 10 minutes nous émergeons du S4. le plus dur est devant nous 180 m de progression dans une galerie enchaînant diaclase, ressaut, faille ponctué d’étroiture et d’évolution à quatre pattes. Le tout en traînant deux bouteilles de quatre litres pesant 6 kilo chacune que du bonheur.

En quarante minutes nous accomplissons notre périple grottes-que pour arriver devant ce siphon tant espéré qui n’a pas vue de plongeur depuis quatre ans. JB m’aide pour descendre le puits terminal qui conduit à la vasque d’eau, il me fait filer au bout d’une corde mes blocs. Je lui demande de patienter une heure et demi au cas où ce verrou liquide ce franchisse. J’opte pour l’option de faire la topographie à l’allé décision que j’ai bien fait de prendre. Je m’immerge est déjà, je découvre la belle conduite forcée d’un mètre de diamètre qui se développe devant moi à perte de vue sous l’optique de mes phares,  mon fil d’Ariane jaune fluo recoupe ce conduit pour me guider, je distingue une fine pellicule d’argile qui recouvre les parois, le retour va être coton, sans faire cas je prend mes visées, distances, mes profondeurs, les dimensions pour renseigner ma plaquette, tout en inscrivant mes paramètres j’inspecte mon fil en parfaite état qui me mène jusqu’à mon terminus de 2007. Je suis à moins 14.5 mètres j’amarre mon dévidoir équipé de 150 m de fil de 3mm, la conduite plonge sur deux mètres les bord sont très érodés faisant croire à des départ remontant , il n’en ait rien la galerie change de direction et plonge toujours en profondeur, je suis à moins 18 m, je palme sur sept mètres dans la même direction j’amarre mon fil avant de descendre encore. Pendant que je fixe mon fil au moyen d’un élastique des sédiments et de petits débris me tombe sur le casque tout en formant un brouillard. Je déroule encore une dizaine de mètres de fil d’Ariane les dimensions on pris de l’ampleur 2 x 2, je suis à la profondeur de –21 m, une couche très épaisse d’argile fluide compose le sol. Le nuage de touille ne se fait pas attendre s’avance de deux mètres pour me focaliser sur un beau becquet rocheux, la galerie devant moi descend encore avec un virage prononcé à gauche. Je décide de stopper là pour conserver une marge de sécurité au retour j’ai a disposition trois bouteilles pour franchir cinq siphons, dont la température de l’eau n’excède pas les 6° C . Je relève mes données topo sur les vingt mètres de fil que j’ai déroulé la visibilité est de l’ordre de 50 cm, calmement, je rentre main sur le fil qui me guide jusqu’à la sortie, après vingt cinq minutes d’immersion. Le bruit des bulles dans l’obscurité réveille mon JB posé sur une petite margelle. Le retour se fait en moins d’une heure on retrouve nos camarades 2h30 après notre départ. Il n’ont pas chômer pendant notre explo, ils ont joués de la massette et du burin pour agrandir le passage du laminoir c’est maintenant une autoroute…. En moins de 45 minutes nous nous retrouvons au porche de la grotte pour nous changer au froid.         

 Conclusions :

Le bilan est positif 103 m de topographie dans le S5 (dont 23 m de première) le siphon descend encore j’envisage de le replonger avec des bouteilles plus grosses.

Au Frochet supérieur Alexandre est yves ont réalisés 300 m de topographie.

 

DSC06486.JPG

Repost 0
Published by geckos.plongeurs.speleo.over-blog.com - dans Explorations
commenter cet article